Victime ou témoin ?

Témoignez via notre ligne d'écoute anonyme, chat'écoute ou en ligne. Soutien et accompagnement juridique selon la nature du dossier

Milieu scolaire ou professionnel

SOS homophobie est habilitée à effectuer des interventions de prévention contre l'homophobie en milieu scolaire (agrément national) ou professionnel

Soutenez SOS homophobie

Vous pouvez faire un don, adhérer, visiter notre boutique en ligne, voire vous engager à nos côtés dans toute la France !

Enquête sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie

Le 5 mars 2015, SOS homophobie publie le rapport « Enquête nationale sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie ». Ce document est le premier de ce type en France. Aucune enquête n'avait encore interrogé les lesbiennes sur la visibilité de leur orientation sexuelle et jamais un nombre aussi important de femmes (7 126) n'avait témoigné sur la lesbophobie.

L'objectif de l'enquête est double : d’une part, établir la visibilité que les lesbiennes accordent aujourd’hui à leur orientation sexuelle et, d’autre part, déterminer la part d'entre elles qui se déclarent victimes de lesbophobie.

Accéder à la page vous permettant de télécharger ou commander ce rapport...

Marre de l'homophobie ? Rejoignez SOS homophobie !

Marre de l'homophobie ? Rejoignez SOS homophobie !

 SOS homophobie lutte contre les violences et les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans : soutien aux victimes et leur accompagnement, prévention d'actes homophobes, biphobes et transphobes, et militantisme pour l'égalité des droits.

 Vous voulez vous investir pour faire reculer les préjugés ? SOS homophobie recrute des bénévoles partout en France. Venez à notre rencontre !

Campagne de communication #NEPLUSSETAIRE

En 20 ans, les témoignages reçus par notre association n’ont cessé d’augmenter pour atteindre le nombre record de 3 500 en 2013. Malgré cette hausse régulière, nous constatons chaque année que certaines catégories de victimes nous contactent moins que les autres. Elles ne sont pourtant pas moins victimes que les autres.

C’est à partir de ce constat que nous avons décidé de nous adresser en priorité à elles, à travers cette campagne de communication, menée à grande échelle, à Paris et dans nos délégations régionales. C’est dans l’optique de les amener à nous contacter que nous avons décidé de nous adresser plus particulièrement aux jeunes, aux seniors, aux femmes et aux trans.

Découvrez les visuels, la vidéo et le spot audio !

Sidaction : tou-te-s uni-e-s contre le sida

Jusqu’à dimanche soir se déroule la 21e édition du Sidaction. La lutte contre le sida, contre la sérophobie, et contre l’homophobie et la transphobie sont étroitement liées. A ce titre, SOS homophobie s’associe à cette mobilisation, rappelle l’importance de lutter contre toutes les discriminations, et appelle au don en faveur de la lutte contre le sida.

De nouvelles instances dirigeantes à la tête de SOS homophobie

L’Assemblée générale annuelle de SOS homophobie s’est tenue ce samedi 21 mars 2015 à Paris. A cette occasion, les membres de son Conseil d’administration ont été élu-e-s. Pour la première fois de son histoire, SOS homophobie sera dirigée par un Conseil d’administration paritaire. L’association est fière de cette avancée, reflet de son engagement nécessaire en faveur des droits des femmes.

Parcours de formation à l'écoute (printemps 2015) à Paris

La prochaine session de formation des écoutant-e-s (printemps 2015) se tiendra à Paris.

Le parcours de formation est le suivant. L'adhésion à l'association est obligatoire pour devenir écoutant-e.

PMA : un droit oublié pour toutes les femmes

D’après le site d’information Mediapart, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) repousserait à l’automne 2015 son avis sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes. SOS homophobie s’inquiète d’un nouveau report de cet avis, attendu par des familles, des femmes, des enfants, en recherche de sécurité, de droits et d’égalité.

Une promesse de sang ?

Mardi 17 mars, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, s’est de nouveau prononcée en faveur d’une levée de l’interdiction pour les homosexuels et bisexuels masculins de donner leur sang. Selon la ministre, « il ne serait pas acceptable que l’orientation sexuelle soit perçue comme un critère d’exclusion ». SOS homophobie salue ces propos mais restera extrêmement attentive à la prise effective de mesures pour mettre fin à une discrimination qui interdit à vie aux hommes gays et bisexuels d’effectuer cet acte citoyen.

Syndiquer le contenu