Victime ou témoin ?

Témoignez via notre ligne d'écoute anonyme, chat'écoute ou en ligne. Soutien et accompagnement juridique selon la nature du dossier

Milieu scolaire ou professionnel

SOS homophobie est habilitée à effectuer des interventions de prévention contre l'homophobie en milieu scolaire (agrément national) ou professionnel

Soutenez SOS homophobie

Vous pouvez faire un don, adhérer, visiter notre boutique en ligne, voire vous engager à nos côtés dans toute la France !

Campagne de communication #NEPLUSSETAIRE

En 20 ans, les témoignages reçus par notre association n’ont cessé d’augmenter pour atteindre le nombre record de 3 500 en 2013. Malgré cette hausse régulière, nous constatons chaque année que certaines catégories de victimes nous contactent moins que les autres. Elles ne sont pourtant pas moins victimes que les autres.

C’est à partir de ce constat que nous avons décidé de nous adresser en priorité à elles, à travers cette campagne de communication, menée à grande échelle, à Paris et dans nos délégations régionales. C’est dans l’optique de les amener à nous contacter que nous avons décidé de nous adresser plus particulièrement aux jeunes, aux seniors, aux femmes et aux trans.

Découvrez les visuels, la vidéo et le spot audio !

Marre de l'homophobie ? Rejoignez SOS homophobie !

Marre de l'homophobie ? Rejoignez SOS homophobie !

 SOS homophobie lutte contre les violences et les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans : soutien aux victimes et leur accompagnement, prévention d'actes homophobes, biphobes et transphobes, et militantisme pour l'égalité des droits.

 Vous voulez vous investir pour faire reculer les préjugés ? SOS homophobie recrute des bénévoles partout en France. Venez à notre rencontre !

Visitez le site pour adolescent-e-s LGBT

Rentrée scolaire : pour en finir avec l’homophobie et la transphobie

Une nouvelle année scolaire démarre et nous ne pouvons qu'espérer qu'elle soit plus apaisée que celle écoulée pour les jeunes lesbiennes, gays, bi-e-s et trans (LGBT), ou celles et ceux perçu-e-s comme tel-le-s. L'actualité de ces derniers mois a mis en évidence un relent d'homophobie et de transphobie au sein de la société française qui a pu s'exprimer sans complexe dans l'espace public et sur les réseaux sociaux.

L’homophobie sur le pas de la porte

Le 10 mars 2014, un jeune homme était violemment insulté et agressé à Cherbourg dans le hall de son immeuble. Son agresseur a été condamné à 2 mois d’emprisonnement avec sursis pour violences volontaires. La circonstance aggravante liée à l’orientation sexuelle de la victime a bien été retenue par le tribunal. L’agresseur a été condamné à verser un euro de dommages-intérêts à SOS homophobie qui s’était constituée partie civile. L’association était représentée par Maître Delphine Manuel Lauriano, avocate au barreau de Caen.

Marche des fiertés : gardons l'espoir et construisons l'espérance

Nous sommes nombreuses et nombreux à avoir encore dans nos bouches le goût amer des victoires passées.

La loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe a été adoptée il y a plus d'un an. Plus de 7000 mariages ont été célébrés en quelques mois. Des hommes et des femmes, uni-e-s parfois depuis des dizaines d'années, se sont ainsi marié-e-s. Les enfants de ces couples sont quant à eux enfin devenus aux yeux de la loi les enfants de leurs parents.

La lutte contre l'homophobie et la transphobie deux ans après l'élection de François Hollande

En 2012, SOS homophobie faisait parvenir à chaque candidat-e à l’élection présidentielle un questionnaire portant sur 12 revendications qui visent à lutter contre l’homophobie et la transphobie, et à œuvrer pour l’égalité des droits. Deux ans après les élections présidentielle et législatives, force est de constater que ces sujets tendent à être mis de côté par le nouvel exécutif.

Agression homophobe à Cherbourg : SOS homophobie se constitue partie civile

Le 10 mars 2014, Sébastien M. était violemment agressé et insulté dans le hall d’entrée de son immeuble par son voisin. L’agresseur présumé comparaît demain 17 juin devant le tribunal correctionnel de Cherbourg. SOS homophobie s’est constituée partie civile dans ce procès. L’association sera représentée par Maître Delphine MANUEL LAURIANO, avocate au barreau de Caen.

Syndiquer le contenu