Toutes nos informations

Recherche post-doctorat sur les plages lesbiennes

Rachele Borghi, post doctorante à l'Université de Rennes 2, fait une recherche en géographie de la sexualité sur les pratiques lesbiennes sur les plages bretonnes. En partant du constat que les plages homosexuelles sont dans la quasi totalité des cas destinées aux hommes, son projet de recherche interroge le processus de territorialisation des lesbiennes sur le littoral breton.

Immobilisme étatique : SOS homophobie demande plus de droits pour les personnes trans

SOS homophobie est une association de lutte contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie. Ces quatre composantes revêtent chacune une même importance dans son combat pour l'égalité des droits et contre les discriminations. Hasard du calendrier, alors qu'SOS homophobie ajoutait cinq revendications relatives à la situation des personnes trans à son corpus revendicatif, la Cour de cassation rendait un arrêt dans lequel elle rejetait la demande de changement d'état civil d'une jeune femme trans.

Création du collectif Les 25 000 donneurs

Communiqué de presse interassociatif

Parce que l'interdiction du Don du Sang pour les homosexuels et bisexuels masculins est toujours en vigueur en France en 2012, des associations agissaient chacune de leur côté depuis des années.

Parce que cette question est beaucoup trop ignorée du grand public, des médias et surtout négligée par tous les organismes liés à la transfusion sanguine française, ces mêmes associations ont décidé d'unir leurs forces.

Une homophobie et une transphobie ancrées dans les rapports sociaux

A l'occasion de la Journée Internationale contre l'homophobie et la transphobie et pour la seizième année consécutive, SOS homophobie publie son Rapport sur l'homophobie. Basé sur les centaines de témoignages que l'association reçoit chaque année sur sa ligne d'écoute, son site internet ou lors d’événements, il constitue aujourd'hui la seule publication permettant de suivre, année après année, l'évolution de l'homophobie et de la transphobie sur le territoire français.

Le Prix Guénin contre l’homophobie 2012 est remis à Virginie Despentes et au Paris Foot Gay

Après avoir distingué la pièce de théâtre Place des Mythos en 2009, le film d'animation Le Baiser de la lune en 2010, et Hélène Mandroux maire de Montpellier en 2011, le jury du prix Pierre Guénin contre l'homophobie salue cette année le travail et l'engagement de Virginie Despentes et de l’association Paris Foot Gay.

L’Égalité, c’est maintenant !

Ce dimanche 6 mai 2012, le candidat socialiste François Hollande a été élu Président de la République. SOS homophobie, association qui lutte depuis près de vingt ans contre les violences, préjugés et discriminations liées à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre, souhaite féliciter le nouveau chef de l'Etat.

OM 1 - homophobie 0

Alors que le monde du football a trop souvent souffert ces dernières années d’une image homophobe (déclarations offensantes, banderoles...) ce malgré les tentatives des associations (notamment du Paris Foot Gay, club et association pionnière dans la lutte contre l’homophobie dans le football professionnel) et des clubs d’instaurer le dialogue avec les supporters, un grand pas vient d’être franchi pour lutter efficacement, et sur le long terme, contre les discriminations dans le sport favori des Marseillais-es.

 

Enquête "Stress et faire face aux menaces de l'identité"

SOS homophobie relaie le travail d'étude et de recherche d'Oriane BELIN, étudiante en Licence 3 de Psychologie à l’Université de Reims Champagne Ardenne.

Cette enquête porte sur l’impact de la discrimination des homosexuel(le)s, sur leur estime de soi, d’autant plus si le stigmate leur semble contrôlable. Pour respecter le théme et les résultats espérés lors de cette étude, ce questionnaire est seulement destiné aux personnes homosexuelles.

Présidentielle 2012 : Première intervention de SOS homophobie en école primaire

Ce jeudi 12 avril, SOS homophobie a mené sa toute première intervention auprès d'enfants en école primaire. Deux classes (CP-CE1 et CM1-CM2) d'Île-de-France ont ainsi eu l'occasion de découvrir le film « Le Baiser de la lune » de Sébastien Watel, diffusé à grande échelle depuis quelques jours, et de discuter ensuite pendant 1 heure avec des intervenant-e-s de SOS homophobie.