Définitions


Bisexualité


Orientation sexuelle des personnes qui éprouvent de l’attirance émotionnelle, physique et/ou sexuelle aussi bien pour les femmes que pour les hommes. La bisexualité peut également être définie comme englobant les attirances envers les personnes quelles ques soient leur identité de genre et leur sexe biologique. On parle alors aussi de pansexualité.


Biphobie


Attitudes ou manifestations de mépris, de rejet ou de haine envers des personnes bisexuelles.


Coming out


Révélation de son homosexualité ou de sa bisexualité par la personne concernée. Cette révélation peut se faire à différents niveaux : familial, professionnel, social (loisirs, voisins, amis). Cette expression a été francisée à travers l’expression « sortir du placard ». Le coming out peut également concerner les personnes transidentitaires en désignant le fait de révéler son désir de vivre dans un genre différent de celui assigné à la naissance.


Discrimination


Lorsqu’elle est fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, la discrimination comprend toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre qui a pour but ou pour effet d’invalider ou de compromettre l’égalité devant la loi, ou la protection égale devant la loi ou la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, dans des conditions d’égalité, des droits humains et des libertés fondamentales. La discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre peut être, et est communément, aggravée par une discrimination fondée sur d’autres motifs tels que le sexe, la race, l’âge, la religion, le handicap, la santé et le lieu de résidence.


Gay


Homme qui est attiré émotionnellement, physiquement et/ou sexuellement par d’autres hommes. Depuis une trentaine d’années, le mot anglais gay s’impose aux quatre coins du monde et dans toutes les langues pour désigner les personnes homosexuelles. En France, il désigne spécifiquement les hommes homosexuels.


Gayphobie


Attitudes ou manifestations de mépris, de rejet ou de haine envers des personnes gays.


Genre


Alors que le sexe est une donnée biologique relative aux différences entre mâle et femelle, le genre est une norme socio-culturelle et politique qui définit les composantes de la masculinité et de la féminité, notamment les rôles sociaux et les expressions de genre (habits, attitudes, etc). Le genre est porteur de rapports sociaux de pouvoir entre les catégories qu’il établit (entre hommes et femmes), et au sein même de ces catégories (par exemple, entre un homme dit “viril” et un homme dit “efféminé”, ou entre une femme au foyer et une femme d’entreprise). Au travers de tous ces éléments, le genre fournit ainsi le cadre à partir de laquelle se construit l’identité de genre.


Hétéronormativité


L’hétéronormativité peut se définir comme l’ensemble des normes qui font apparaître l’hétérosexualité comme cohérente, naturelle et privilégiée. Elle implique la présomption que toute personne est hétérosexuelle et la considération que l’hétérosexualité est idéale et supérieure à tout autre orientation sexuelle. L’hétéronormativité inclut également le fait de privilégier une norme d’expression des genres binaire qui définit ou impose les conditions requises pour être accepté-e ou identifié-e en tant qu’homme ou femme.


Hétérosexisme


Ensemble des attitudes, préjugés et discriminations en faveur de l’hétérosexualité, qui est alors établi comme seul modèle relationnel. L’hétérosexisme prétend qu’il est plus normal, moral ou acceptable d’être hétérosexuel-le que d’être gay, lesbienne ou bisexuel-le.


Hétérosexualité


Orientation sexuelle des personnes qui éprouvent de l’attirance émotionnelle, physique et/ou sexuelle pour une personne du sexe opposé.


Homophobie


Attitude, sentiment, malaise ou aversion envers les personnes homosexuelles ou envers l’homosexualité en général. Cette attitude se traduit souvent par des réactions de rejet, d’exclusion et d’hostilité. Les victimes en sont les homosexuel-le-s, mais plus largement, les personnes dont l’apparence ou le comportement dérogent aux représentations traditionnelles de la féminité et de la masculinité.
voir aussi : les manifestations, les conséquences, les statistiques, les témoignages, la lutte contre l'homophobie


Homosexualité


Orientation sexuelle des personnes qui éprouvent de l’attirance émotionnelle, physique et/ou sexuelle pour une personne du même sexe.


Identité de genre


L’identité de genre est comprise comme faisant référence à l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun-e, qu’elle corresponde ou non à la catégorie de genre (homme/femme) assignée à la naissance, y compris la conscience personnelle du corps et d’autres expressions comme l’habillement, le discours et les manières de se conduire (c’est à dire l’expression de genre).


Intersexe (intersexué-e)


Les personnes intersexes présentent des caractéristiques physiques, génétiques et/ou hormonales qui ne sont pas exclusivement mâles ou exclusivement femelles, mais qui appartiennent soit typiquement aux deux, soit à aucun des deux. Le terme « intersexe » remplace celui « d’hermaphrodite » qui était largement utilisé par le milieu médical au cours du 18e et 19e siècle.


Lesbienne


Femme qui est attirée émotionnellement, physiquement et/ou sexuellement par d’autres femmes.


Lesbophobie


Attitudes ou manifestations de mépris, de rejet ou de haine envers des personnes lesbiennes.

voir aussi : notre enquête sur la lesbophobie, les statistiques sur l'homophobie, la page de la commission lesbophobie


LGBT


Acronyme signifiant Lesbiennes, Gays, Bi (bisexuel-le-s) & Trans. Terme générique pour désigner et parler des orientations sexuelles et des identités de genre minoritaires dans leur globalité. On parle souvent de personnes LGBT. D’autres initiales sont aujourd’hui souvent associées à l’acronyme LGBT : par exemple, le I pour désigner les personnes intersexes (LGBTI) et le Q désignant les personnes queer (LGBTQI).


Outing


Action de dévoiler l’homosexualité ou la bisexualité d’une personne sans son accord. L’outing peut également désigner l’action de dévoiler le désir d’une personne de vivre dans un genre différent de celui assigné à la naissance. Dans tous les cas, il s’agit d’une atteinte à la vie privée.


Orientation sexuelle


L’orientation sexuelle fait référence à la capacité de chacun-e de ressentir une profonde attirance émotionnelle, physique et/ou sexuelle envers des individus du sexe opposé et/ou de même sexe, et d’entretenir des relations intimes et sexuelles avec ces individus.


Queer


Mot d’origine anglophone signifiant "étrange" et utilisé initialement comme injure envers les personnes LGBT. Aujourd'hui, il est revendiqué par les personnes qui ne souhaitent pas se (voir) définir par les catégories traditionnelles hétéronormatives de genre et d’orientations sexuelles. La pensée queer remet ainsi profondément en cause les schémas et normes sociales binaires (homme/femme, homosexuel-le/hétérosexuel-le).


Transidentité / personnes transidentitaires


Les transidentités rendent compte des personnes dont l’identité de genre n’est pas en accord avec la catégorie de genre (homme/femme) assignée à la naissance sur la base du sexe biologique. Les transidentités désignent ainsi le fait de vivre, ponctuellement ou durablement, selon l’apparence et les habitudes de la catégorie de genre opposée à celle assignée à la naissance, ou bien le sentiment revendiqué d’appartenir soit aux deux catégories de genre, soit à aucune.
Il s’agit donc d’un terme générique qui se substitue au terme transgenre qui n’a pas su s’imposer comme tel du fait de l’opposition longtemps émise entre personnes transgenres, transsexuelles et travesties. On peut également utiliser Trans’ (ou personnes trans’) comme terme générique.
A cette désignation peut s’opposer la notion de personnes cisgenres, c’est à dire toute personne en adéquation avec, ou revendiquant l’appartenance à la catégorie de genre assignée à la naissance.


Transphobie


Attitudes ou manifestations de mépris, de rejet ou de haine envers les personnes transidentitaires.



Transsexualisme


Terme psychiatrique et médical désignant la conviction d’appartenir au genre opposé à son sexe, associée à la volonté de changer physiquement pour mettre son corps en conformité avec son identité de genre. Ce terme apparaît surtout dans le contexte des grandes classifications des maladies – Classification internationale des maladies (CIM) et Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM) – qui considèrent le transsexualisme comme un trouble mental. Il est néanmoins rejeté par une grande partie des personnes transidentitaires du fait de son caractère psychiatrisant et pathologisant.
Dans ce contexte, on trouve également les termes transsexualité et transsexuel-le. En plus de leur connotation pathologisante, ces termes sont à éviter car « sexualité » laisse penser à tort qu’on se situe dans le domaine des pratiques sexuelles.


Travesti-e


Une personne travestie utilise en partie ou en totalité, de manière ponctuelle ou durable, les codes (habits, attitudes, etc) de la catégorie de genre (homme/femme) opposée à celle assignée à la naissance, sans forcément en revendiquer l'appartenance.


Trouble de l’identité de genre/Dysphorie de genre


La dysphorie de genre est un concept psychiatrique et médical définissant un syndrome qui se manifeste par le malaise profond, la souffrance d’une personne, induit par l’inadéquation entre son sexe et son genre. Le terme médical de dysphorie de genre a remplacé celui de syndrome transsexuel. Il disparaît lui-même progressivement au profit de trouble de l’identité de genre qui peut être tout autant contesté pour sa connotation pathologisante. L’OMS, les milieux médicaux et les autorités de plusieurs pays continuent néanmoins d’utiliser l’appellation dysphorie de genre.


La plupart des définitions proposées ici sont issues ou inspirées de documents édités par le Conseil de l’Europe et la Commission Européenne, ainsi que des principes de Jogjakarta.