L'homophobie sur Internet

Au cours de l’année 2010, nous avons reçu 274 témoignages d’homophobie sur Internet, ce qui représente une hausse de plus de 40 %

par rapport à 2009 (160 témoignages). Année après année, nous commentons cette augmentation inquiétante : les témoignages relatifs à l’homophobie représentaient 16 % des témoignages en 2009, en 2010 cette part atteint 21 %.

Alors que nous exigeons une réelle prise de conscience de la part des éditeurs et modérateurs de sites pour limiter ces propos, nous déplorons que ceux-ci soient de plus en plus à l’origine des propos homophobes : ils représentaient 46 % des cas en 2009, cette part grimpe à 50 % en 2010… Les responsables de sites sont donc loin de démontrer une réelle volonté de trouver des solutions.

Les sites d’orientation religieuse ou d’extrême droite sont largement représentés dans les témoignages qui nous parviennent.

Internet peut s’avérer une arme redoutable quand il sert à attaquer personnellement des personnes LGBT. Plusieurs témoignages concernent ainsi des homosexuel-le-s qui sombrent dans la dépression suite aux attaques à répétition de leur blog, site web, détournement de leur adresse IP, diffamation…

Rappelons qu’en septembre 2010, un jeune gay américain s’est suicidé suite à la diffusion sur le Net de ses ébats filmés à son insu.

Les réseaux sociaux sont également très présents dans cette homophobie.

 

Il existe au sein de SOS homophobie un groupe chargé de traquer la violence LGBT-phobe sur Internet. Grâce à ses interventions (recueil de captures d'écran, courriers de rappel de la loi...), de nombreux sites homophobes sont modérés, lorsqu'ils sont hébergés en France. Pour nous signaler un site web présentant des propos LGBT-phobes, vous pouvez utiliser notre formulaire de témoignage. Vous pouvez également rejoindre ce groupe en envoyant un mail à :